III/ LES ASSURANCES

dessin-14

 

 


- Assurance responsabilité civile et professionnelle, RCP : elle est OBLIGATOIRE, vous ne pouvez même pas remplacer sans cela. Vous devez la présenter au cabinet que vous remplacez.

 

- Assurance Voiture Professionnelle, ainsi si vous avez un accident pendant votre tournée : l’assureur ne pourra pas se retourner contre vous, vous étiez dans l’exercice de vos « fonctions ». De plus, si il y a vol avec effraction de votre véhicule, vous pouvez, selon les contrats, demander le remboursement de votre materiel paramedical, téléphones, ordis…

 

- Prévoyance : c’est un contrat qui viendra en « plus » des allocations versées en cas de maladie ou accident par la Carpimko (qui elle ne se déclenche qu’au bout de trois mois d’arrêt).

Vous trouverez dans les commentaires les modalités particulières pour les femmes enceintes.

Lors d’une maladie et selon votre contrat, si vous tombez malade, au bout de 15 jours ou trois semaines de carences, vous pourrez toucher, grâce à la Prévoyance, la somme pour laquelle vous avez cotisé jusque là; et ceux pendant 3 mois, si votre arrêt est renouvelé. Au delà, la Carpimko prendra le relais un certain temps… demandez de VRAIES explications à votre conseiller en assurance sur ce genre de produits. Ne vous sur-assurez pas non plus, ce n’est pas le but ; mais pensez à l’éventualité d’avoir un jour un accident du travail ou un arrêt maladie, on ne sait jamais, et la Carpimko arrive souvent bien trop tard lorsque vous croulez sous les dettes et les factures..

Déductible des impôts , contrat Madelin

- L’Assurance Volontaire AT/MP : Accidents de Travail, Maladies Professionnelles. Encore une autre assurance ??? C’est ça que vous vous dites… oui mais ATTENTION, autant la Prévoyance va vous permettre de conserver un CA pendant votre arrêt (maladie, AT, hospitalisation avec délais de carence), autant si réellement votre arrêt de travail est reconnu comme AT… les choses se compliquent. Tous les examens, chirurgies, hospit… liées à cet AT ne seront pas pris en charge par l’assurance maladie et votre mutuelle si vous ne souscrivez pas à cette Assurance Volontaire. Donc AT = accident de voiture pdt la tournée, AES………. ET surtout si vous avez des incapacités qui découlent de cet AT = les Prévoyances ne sont pas des plus généreuses… hémiplégies, perte d’un oeil, d’une main (vous ne pouvez plus être IDEL) ou autres, vous avez vraiment intérêt à prendre ce genre d’assurance, soit dans le privé (Madelin), soit auprès de la CPAM directement (« Vous avez possibilité de vous couvrir en souscrivant une assurance volontaire individuelle. Il convient pour cela de s’adresser au service de l’Assurance volontaire (AV) de la caisse primaire d’assurance maladie dont vous dépendez afin d’obtenir le formulaire d’adhésion réf. S6101b. »)

Pour aller plus loin , mon article sur le sujet.

 

- Complémentaire Retraite, Plan retraite, PERP, Assurance vie… peu importe, pour le moment que vous cotisiez en plus pour la retraite et de façon à ce que cela soit un contrat Madelin (déductible des impôts)

Vous pourrez cotiser sur des fond euros ou non, choisissez ce qui vous convient le mieux. Encore une fois, poser les VRAIES questions sur ce genre de produits.

Vous pouvez voir un courtier en Assurance, il vous aiguillera au mieux.

 

18 Commentaires

  1. cecillio

    24 août, 2018 à 15:38

    bonjour madame, je vous conseille de lire les articles qui traitent de ce sujet ici même : http://cecillio.unblog.fr/etapes-dinstallation/idel-et-grossesse-maternite/, et http://mes-debuts-idel.fr/article/cecile/idel-et-maternite/.
    il n’existe pas de congé parental pour les libérales, à moins qu’il soit à vos frais.
    Bonne continuation et bon courage. Cécile

  2. Durand

    24 août, 2018 à 12:24

    Bonjour,
    Je suis infirmière dans un hôpital et souhaite demander une dispo après ma grossesse afin de débuter des remplacements en libéral. Je me pose des questions concernant les indemnités que l’on peut percevoir lors d’une grossesse si l’on est en arrêt avant le congé maternité ? Y a t’il des IDEL qui prennent par la suite un congé parental?
    Cordialement

  3. cecillio

    25 avril, 2018 à 15:20

    Vous avez tout bon Anaïs!!!!!
    Manque plus qu’à prendre la voiture, aller en soins, et ne jamais utiliser toutes ces assurances si possible…

  4. Anais

    25 avril, 2018 à 14:28

    Bonjour,

    Je vais surement remettre sur la table un sujet déjà abordé… mais je suis perdue!

    Je viens de débuter mon activité en tant que remplaçante (début avril), j’ai mon assurance auto à jour pour ma nouvelle activité, mon assurance responsabilité civile, mon affiliation à la CPAM (j’étais militaire avant et donc pas à la CPAM) à qui j’ai envoyé les documents et cerfa nécessaires. J’attends des nouvelles de l’urssaf (la sécu m’a dit qu’ils leur transmettaient tout) et la il me reste la CARPIMKO ainsi qu’a choisir une prévoyance, une complémentaire retraite et cette fameuse assurance volontaire AT MP? ?
    j’ai peur de louper une étape et d’en faire trop et/ou pas assez… Qu’en pensez vous?

    Anais

  5. cecillio

    26 octobre, 2015 à 16:48

    oui tout ce qui concerne votre activité est déductible!

  6. cecillio

    26 octobre, 2015 à 16:48

    Tout est pareil oui…

  7. Audrey

    26 octobre, 2015 à 15:39

    Bonjour,

    en ce qui concerne l’AVAT, peut-on la compter en charge? J’ai demandé à mon comptable, qui ne connaît pas cette assurance. il m’a dit qu’on peut la déduire que si on reçoit une attestation de déduction fiscale.

    Merci d’avance

  8. antoine

    24 octobre, 2015 à 22:43

    Bonjour, un grand merci pour ce blog qui donne une idée de la complexité de l’installation en libéral.
    Je change de région et quitte le public en ayant fait une demande de dispo pour effectuer du remplacement libéral.
    Je me demandais si toutes les démarches pour les assurances, la retraite etc.. étaient les même, que l’on veuille faire juste du remplacement ou du mixte ou s’installer?
    Merci! :)

  9. cecillio

    2 mai, 2014 à 12:37

    Bonjour,
    Je reviens sur le contenu de votre blog et sur vos réponses à une infirmière à propos de l’assurance en cas d’accident de travail.
    Il faut bien distinguer la prévoyance et la garantie des frais médicaux.
    Pour ce qui est de la perte de revenus, la CARPIMKO et votre assurance complémentaire vous prendront en charge, sous réserves des exclusions du contrat.
    Concernant les frais de soins, c’est différent. Ce que dit votre lectrice, c’est qu’il n’y a pas de prise en charge de votre CPAM pour le remboursement des soins s’ils sont la conséquence d’un accident de travail. Votre mutuelle, appelée aussi complémentaire maladie, n’interviendra pas car comme son nom l’indique, elle est complémentaire (sous entendu complémentaire à votre régime de base).
    Il convient donc:
    - soit de compléter la demande par le formulaire S6101 ci-joint, et l’envoyer à la CPAM dont vous dépendez;
    - soit de prendre une assurance complémentaire par l’intermédiaire de son assurance privée, comme l’a proposé l’assureur de cette personne (compter environ 30€ par mois).

    Le lien ameli.fr concernant cette situation est ICI.
    Comme vous le constaterez, il n’y a pas que les infirmières qui sont concernées; la majorité des indépendants le sont aussi et la plupart ne le savent pas.

    Cordialement.

    Christophe LIARD

  10. cecillio

    4 février, 2014 à 8:53

    Bonjour Co,
    Je vous parais peut être un peu dure dans mes réponses, cependant je me rends compte de plus en plus de choses… Moi aussi, j’ai débuté comme tout le monde, mais j’ai écouté mes paires (infirmières) et je n’ai pas pris les conseils à droite, à gauche que je pouvais pêcher chez les comptables, les banquiers… (peut être que le réflexe internet et donc milliard d’informations était moindre) ce ne sont pas eux qui font notre métier! Ce dont je me rends compte surtout c’est que bcp de gens ont votre réaction et ensuite sont déçus et surtout dans la merde!!! J’ai créé ce blog pour que ces choses n’arrivent pas. Si vous préférez écoutez des « professionnels », comme vous dites, (sachez que les idels le sont tout autant dans LEUR DOMAINE justement), très bien.
    Bon courage à vous en tous les cas.

  11. Co

    3 février, 2014 à 12:26

    merci de vos conseils.
    je les entends mais comme je débute je suis un peu perdue;
    je ne veux absolument pas mettre en doute vos connaissances;au contraire je viens ici pour trouver de l’aide;je me permets juste de vous poser mes questions telles que me viennent après contact avec des pros(qui je comprends bien ne sont pas tous nos amis)
    je vais donc continuer recherches en contactant d’autres assureurs.
    merci.

  12. cecillio

    1 février, 2014 à 23:15

    Autre info : le compte pro ne sert absolument à rien non plus, même si il est au même tarif qu’un compte normal.
    Un compte pro c’est pour les commerçants et assimilés avec des assurances sur les chèques en blanc, les contrats pour les terminaux CB… Sommes nous des commerçants? non, absolument pas… nous encaissons des honoraires de patients en général versés par des caisses organismes obligatoires et complémentaires (amo et amc).
    Un banquier, c’est comme un assureur, et en général, c’est pas nos amis, eux ils sont là pour faire signer des contrats et du chiffre (ils sont infirmiers peut être aussi??)!! Donc vous comprendrez que les conseils des assureurs et des banquiers comme finalement vous venez ici nous donner, on les a tous eu et ils ne nous ont pas du tout convaincu… Maintenant à vous de voir, mais pour nous tout va bien, merci.

  13. cecillio

    1 février, 2014 à 18:07

    Je ne comprends pas ce que vous entendez par « vérifié sur le site ameli » (http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/votre-caisse-morbihan/vous-informer/l-assurance-volontaire-at-mp_morbihan.php).
    Les risques professionnels sont pris en charge par les Prévoyance PRIVEES ainsi que les accidents de travail, et pour cela je vous conseille DONC de faire des devis auprès des assureurs (cf 1ère réponse). La CPAM n’entre pas en compte : JAMAIS, sauf par le biais de leur assurance volontaire et /ou pendant le congé maternité. C’est la CARPIMKO qui entre en jeu au bout de 3 mois d’arrêt lorsqu’on est en profession libérale.
    L’assurance volontaire à la CPAM ne sert absolument à rien car elle ne vous rémunère absolument pas selon vos chiffres d’affaires en cas de maladie/accident (je ne connais aucune idel qui l’a prise), et alors encore moins en plus d’une Prévoyance… c’est limite grotesque, on a déjà suffisamment d’assurances, je ne vois pas l’intérêt d’en avoir deux pour la mêle chose…
    Pour ce qui est de ne pas vouloir entraîner sa famille dans la faillite, on est jamais sûr de rien et aucune profession libérale ne l’est. Aussi, chez les salariés, même en cas de pbs, au bout d’un moment vous n’aurez plus d’indemnités, comme en libéral.
    Personne ne le souhaite, il faut donc bien vérifier les contrats, les clauses, les délais de carences, les indemnités en cas d’invalidité, de décès…
    Bon courage pour votre choix!

  14. Co

    31 janvier, 2014 à 14:10

    merci de votre réponse
    je n’ai pas pris sa remarque dans ce sens;elle semblait au contraire plus dans le conseil.surtout que ce complément ne se fait pas avec son assurance.
    en fait elle me disait qu’en plus de la prévoyance il fallait une assurance volontaire auprès de l’assurance maladie.car la PAMC qui nous couvre ne couvre pas les risques accident travail maladie professionnelle(vérification faite sur le site ADELI)
    je ne veux pas trop me « couvrir » mais pas envie non plus d’entrainer ma famille dans la faillite si problème.
    bon fin de vendredi

  15. cecillio

    30 janvier, 2014 à 17:23

    Bonjour Co,
    En effet, votre assureur a raison, cependant les infirmières sont au courant et ne sont pas des quiches comme il a l’air de si bien le penser…
    L’assurance dont vous parlez est la « prévoyance » décrite dans l’article ci-dessus. Méfiez vous de ce que vous prenez, de ce que vous signez : les montants de garantie, les montants des incapacités, les carences….. Et surtout les conditions générales, les exclusions…
    Votre assureur vous sera de bon conseil mais ne prenez pas que son avis, faites des devis a plusieurs endroits.
    Bon courage pour vos démarches!

  16. Co

    30 janvier, 2014 à 13:12

    bonjour,
    merci pour ce blog qui m’aide beaucoup dans la mise en place de mon statut d’infirmière libérale remplaçante.
    j’arrive au bout de beaucoup de démarches mais j’ai une question.
    mon assureur m’a parlé d’une assurance volontaire AT/AM au niveau de la sécurité sociale.sinon pas de remboursements en cas d’hospi .tout de ma poche!!!!
    qu’en est il vraiment? elle me dit que beaucoup d’IDEL ne sont pas au courant.
    juste une remarque pour le compte bancaire:j’ai pris un Pro sur les conseils de mon banquier.tarifs intéressants pendant 3 ans et après au même prix que mon compte classique.juste pour info voir avec sa banque.
    encore merci pour cette mine d’or d’nfos.

  17. cecillio

    4 mars, 2013 à 17:13

    Comme pour toutes les professions libérales, lorsqu’une infirmière libérale attend un enfant, elle peut percevoir plusieurs types d’indemnités. Mais attention à ne pas oublier l’assurance privée.

    Depuis un décret du 1er juin 2006, la durée du congé de maternité des auxiliaires médicaux est aligné sur celui des salariés et passe de huit à seize semaines « sous réserve de cesser toute activité professionnelle ».

    Les infirmières libérales peuvent percevoir une allocation forfaitaire de repos maternel ainsi que des indemnités journalières forfaitaires si elles cessent leur activité en cas de grossesse.

    1- L’allocation forfaitaire de repos maternel:

    L’allocation forfaitaire de repos maternel est destinée à compenser partiellement la diminution de l’activité professionnelle. Elle est versée sans condition de cessation d’activité. Son montant est égal au montant du plafond mensuel de la sécurité sociale en vigueur qui est revalorisé chaque année soit 2 946 euros au 1er janvier 2011.3031 euros en 2012

    Cette indemnité est versée en deux fois, à la fin du septième mois de grossesse et après l’accouchement. Elle peut l’être en une seule fois si l’accouchement a lieu avant la fin du septième mois de grossesse.

    Pour percevoir cette allocation, l’infirmière doit adresser un certificat d’accouchement à sa caisse d’assurance maladie.

    2- Les IJ

    Les infirmières libérales peuvent également percevoir une indemnité journalière forfaitaire versée pendant le congé maternité à condition qu’elles cessent toute activité rémunérée pendant au moins huit semaines, dont deux avant l’accouchement. Son montant journalier est égal à 1/60ème du montant du plafond mensuel de la sécurité sociale en vigueur, soit 48,42 euros au 1er janvier 2011. (49,83€/jour en 2012)

    Ces indemnités journalières sont versées durant toute la durée du congé maternité. Leur durée varie selon le nombre d’enfants attendu et le nombre d’enfants déjà à charge.

  18. admin

    19 juin, 2012 à 15:12

    Test commentaire

Laisser un commentaire