I/ LES PREMIERS PAS

  85798275_o

1/

cpam

Renseignez vous pour savoir si la zone où vous voulez exercez n’est pas sur-dotée.

Si la zone où vous souhaitez vous installer est sous-dotée, quelques dispositions ont été mise en place pour une aide à l’installation dans l’avenant à la convention convention (2010).

2/

 ars-ddas

Allez vous inscrire à la DDASS (ARS : Agence Régionale de Santé) de votre département en tant qu’infirmier libéral (en général sans RDV), prenez quelques documents quand même, n’y allez pas en touriste, le DEI est d’actualité, c’est un peu plus professionnel !

On vous demandera de choisir un statut :

->Remplaçant si vous ne voulez que remplacer, et dans ce cas on vous donnera une autorisation de remplacement ; que vous fournirez à vos collègues. attention cet attestation est valable un an , à renouveller.

-> Mixte : si vous voulez effectuer des remplacements mais également continuer des vacations en clinique ou effectuer de l’interim en même temps. Vous aurez une attestation mixte et une attestation de remplacement.

-> Installé : si vous voulez vous installer à une adresse.

Attention il n’est pas obligatoire dans l’immédiat de louer un cabinet… évidemment les futures dispositions le recommandent ; cependant lorsque vous commencez à peine, n’allez pas vous engouffrez dans une dépense comme celle-ci. Cela peut attendre quelques mois… (Sauf si vous vous installez avec quelqu’un qui a déjà un local)

Néanmoins ; depuis quelques mois, dans certains départements, la CPAM et/l’ARS viendraient voir votre local, ou vous demande un bail; avant de vous donner les autorisations nécessaires pour exercer, se renseigner. (info au 15/01/2012)

Un petit mot sur les disponibilités prises à l’hôpital pour les titulaires, celle-ci a été prise (pour le plus grand nombre) sous des conditions de « raisons personnelles », elle est renouvelable tous les ans, pendant 10 ans. N’oubliez pas la date pour leur envoyer le courrier de renouvellement, au cas où, ils veuillent vous réintégrer…

3/

 logo-national

Inscrivez vous à lOrdre Infirmier de votre département (c’est obligatoire, depuis le 1/01/2011). Normalement ils doivent vous fournir une attestation, et un caducée. le prix : 75 euros par an (en frais professionnels, j’en parlerai dans un autre chapitre).

Sachez que vous ne pourrez peut être pas être défendu en cas de litige si vous n’avez pas cette attestation car vous « exercerez illégalement la profession », ou tout simplement vous ne pourrez pas vous installez.

Soyons patients, même si l’Ordre a connu « quelques déboires » ces derniers temps (manque de communication et désinformation en tous genres), c’est une jeune organisation qui ne se construira pas en claquant tout simplement les doigts. Et avoir un ordre comme celui-ci pour notre profession est un élément riche, qui aura un grand pouvoir votant, pouvant rassembler tous les professionnels confondus au sein d’une seule et même organisation ; enfin et surtout pouvoir être jugés de nos actes par nos pairs…

Voici un courrier envoyé à la CPAM, comme ça chacun se fera son propre avis, il s’agit des poursuites encourues contre les IDEL non adhérentes à l’ordre et leur possible « déconventionnement » fichier pdf courrier ordre:cpam (novembre 2011)

  4/

cpam Prenez un RDV à la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance maladie) . Vous devrez y présenter quelques documents tels que : -> DEI -> l’attestation ARS (dont on vient de parler)-> l’attestation Ordre Infirmier (si par miracle…)-> les fiches de payes prouvant bien que vous avez déjà effectué 3200 heures en tant que salarié dans un service de soins sur les 6 dernières années (je vous assure que la dame vérifie!)-> Une attestation sécu (la vôtre)-> une carte d’identité (la vôtre aussi)-> un RIB

Attention : il n’est ABSOLUMENT pas obligatoire d’engraisser nos copines les banquières… vous pouvez ouvrir un compte courant normal que vous consacrerez à votre activité (par contre ça c’est OBLIGATOIRE). Ne prenez pas un compte dit « professionnel », cela n’a aucun intérêt.

La CPAM s’occupe de transférer votre dossier à l’URSSAF, qui elle prend RDV avec vous. Attention, c’est là que ça se complique… l’URSSAF c’est pas nos copains, ils sont pas très rigoureux mais par contre ils ne vous loupent pas…

A la CPAM, si vous vous installez, on va vous donner un modèle de tampon, vous commander des Feuilles de soins à votre nom (délai 1 semaine) ainsi qu’une Carte Professionnelle de Santé (délai 2 semaines); que vous installerez dans votre lecteur de carte vitale. On vous parlera aussi de la Nomenclature des actes infirmiers qui régit la cotation des actes infirmiers; ainsi que les cas particuliers de facturation comme la CMU, les AME et les patients ALD ; on en reparlera plus tard.

Dans tous les cas vous signerez une convention avec la CPAM.

I/ LES PREMIERS PAS pdf NGAP source SNIIL

Pour Info, modèle de tampon sur 5 linges, infirmière libérale :

« NOM » « PRENOM »

24 Infirmère Conventionnée

« N° ADELI »

« adresse »

« tel« 

5/

urssaf URSSAF = Union pour le Recouvrement des cotisations de la Sécurité Sociale et des Allocations Familiales

Vous allez devoir créer ce que l’on appelle une liasse CFE, c’est tout un tas de données vous concernant. Mais la première fois que vous avez rendez-vous à l’URSSAF, quelqu’un sera en face de vous ; alors profitez en bien, posez pleins de questions… Ne vous trompez pas dans vos adresses et dans vos coordonnées. Si par malheur, et je dis bien malheur, vous devez changer d’adresse (moi je suis suicidaire, je l’ai fait deux fois en moins d’un an) ; et que vous avez la grande idée de ne pas vouloir vous déplacer à l’URSSAF, ce que je comprends ; ils ont un service internet… mais bon… je vous laisse le choix de gérer et ne prends aucune responsabilités de vos actes.. Enfin, même si vous vous déplacez ils sont complètement à côté de la plaque pour changer des éléments sur votre « liasse »…je me suis longtemps demandé si la liasse n’était pas dans un coffre fort souterrain aux îles Galápagos…

Bref, L’URSSAF vous donne un numéro : le SIRET, qui va être bien utile. C’est votre numéro d’entreprise! (Champagne*)Les 5 derniers chiffres du SIRET changent lorsque vous changez d’adresse de lieu d’exercice (vous comprenez ce qu’il y a plus haut et c’est le SIREN).

Mais l’URSSAF ça sert à quoi? Et bien c’est à eux que l’on paye les charges. Je ne rentrerai pas dans des détails comptables, parce que vous demanderez à la-dame-que-vous-verrez-une-fois-dans-votre-vie!Clairement c’est 30 à 40% de votre chiffre d’affaire (CA). Le calcul se base sur des revenus N-2 (année encours moins 2 ans).

Explications : vous avancez de l’argent pour l’année en cours, de façon trimestrielle,basé sur vos revenus d’il y a deux ans (N-2), c’est l’appel à cotisation. Vous pouvez moduler cette appel à cotisation à tout moment sur le site de l’URSSAF, en leur envoyant un courrier, par exemple lorsque votre bénéfice a baissé d’une année sur l’autre.

En novembre de cette même année il existe la régulation des cotisations ; et là, c’est par rapport à votre déclaration de bénéfices de l’année précédente (donc N-1 ; c’est fort hein?), vous devez régularisez si vous n’avez pas assez payé deux ans auparavant sur l’appel à cotisation (N-2) (sachez qu’il est extrêmement rare que l’URSSAF vous donne de l’argent, croyez moi, alors soyez prudent…). Oui je sais ils sont pas très sympas…

En tout : 4 paiements : Février, Mai, Aout, Novembre (avec régulation)

Si vous ne comprenez rien c’est absolument normal. Relisez plusieurs fois et faites vous un schéma!

L’URSSAF, quand ils vous auront enregistré correctement, si la dame-est-là-et-que-tout-va-bien-dans-les-gentils-ordinateurs (on sent bien qu’ils m’ont traumatisé quand même) ; transmettront vos nouvelles coordonnées aux grandes instances avec des noms barbares. L’INSEE vous enverra un document en ce sens.

6/

  carpimko

La CARPIMKO est la caisse de retraite et maladie obligatoire pour les libéraux. Vous aurez de leurs nouvelles très vite. Certains arrivent à trouver votre adresse rapidement ; comme quoi… En tous les cas, ça ne vous empêche pas de cotiser pour la retraite à titre privé, et c’est même fortement conseillé.

2 appels à cotisation dans l’année : Mars, Septembre basé sur des forfaits au départ.

7/

Les ASSURANCES : Responsabilité Civile et Professionnelle vous ne pouvez pas exercer sans.

 

 

8/

AGA

Adhérez à une AGA : Association de Gestion Agréée. Celle-ci permet de ne pas avoir une majoration de 25% des impôts sur le revenu. L’adhésion n’est pas obligatoire mais vivement conseillée. Dirigez vous vers une AGA spécialisée dans les infirmières libérales ou du moins les paramédicaux. Elles sont de très bons conseils sur les problèmes de comptabilité, d’installation, et font beaucoup de formations et d’accompagnement…

Et surtout : sa mission première est d’établir votre 2035, de l’envoyer par flux sécurisé au centre des impôts, d’effectuer des examens de cohérence, puis des comptes rendus de missions. Tout cela est très contrôlé et leur permet de garantir la bonne conduite financière de leurs adhérents auprès des impôts.

Quelques unes (liste non exhaustive) : AGAPI, ARAPL, ANGAK, ANGIIL

et bien d’autres encore… L’adhésion vous coûtera entre 180 et 250 euros à l’année.

 

 

9/

logopagesjaunes.png

Adhérez à une association de quartier pour vous faire connaître. Et s’inscrire sur les pages jaunes grâce à votre numéro SIRET (pour les installation)

 

10/

cartedevisite.jpg

Se faire faire des cartes de visites ( pour les installations)

11/

pharmacie.jpg caduceemedecinsansouis.jpg

Allez voir toutes les pharmacies et médecins de votre quartier pour leur distribuer vos cartes. Vous pouvez pousser jusqu’aux kinésithérapeutes,laborastoires, structures types SSIAD…

 

 

12/

calculette.png

Faire une comptabilité professionnelle digne de ce nom. On parle de recettes-dépenses, avec Grands Livre de Comptes et Balance de Trésorerie. Il est absolument obligatoire de la faire, ou de la faire faire (voir compta).

Voilà vous pouvez aller travailler, remplacer ou s’installer, ce sont les bases. Vous avez remarqué comme on ne parle pas de patients, ni de gestion de cabinet… ça viendra plus tard.. Et c’est sans doute pour cela qu’il faut avoir un peu d’expérience et savoir gérer son travail dans la pratique sans trop devoir se poser de questions administratives…

Pour ce qui est du matériel, et pour introduire mes prochaines rubriques, mise à part le matériel que vous avez dans votre sacoche pour aller faire vos visites (et dont chacun juge ce dont il a besoin) :

Un ordinateur, une imprimante scanner, du papier, beaucoup de papier, des enveloppes de toutes les tailles, des timbres, des stylos, un téléphone (oui un bon forfait…) une connexion internet, un tampon, des cartes de visites, des pochettes, des sous-chemises et un bon sens de l’organisation…

 Si vous décidez de télétransmettre et de faire votre comptabilité seul, vous trouverez ici un site complet sur les différents logiciels existants de gestion et comptabilité infirmière, sous forme de tableau comparatif, personnellement je suis chez Logicmax, logiciel de compta-gestion compatible mac-pc (le seul), et c’est impeccable! Remplaçants : n’oubliez pas qu’il est impératif de faire une comptabilité, car vous remplirez également une 2035!!! Il vous faut donc un logiciel de comptabilité.

Vous avez aussi le choix d’aller voir un organisme qui vous prendra un pourcentage sur votre CA ( en général 5%) pour la gestion du cabinet. Chacun ses limites et ses envies. Sachez que tout cela est très fastidieux mais absolument faisable. Il ne faut pas se décourager ; juste s’enfermer un mois dans son bureau et se concentrer, ensuite tout roule comme sur des roulettes… et vous serez très fier de vous!

163 Réponses à “I/ LES PREMIERS PAS”

  1. Le 25 août 2015 à 15:46 cecillio a répondu avec... #

    Bonjour Nathalie, Merci pour tous ces compliments!
    Oui il est même très très conseillé de prendre cette assurance volontaire AT/MP!!!!! Si vous avez un Accident de Travail, votre Prévoyance privée peut vous accorder des indemnités comme prévu au contrat signé (indemnités de frais professionnels et personnels) mais tous les frais médicaux liés à votre AT (scanner, rx, chirurgie, hospit….) ne seront pas pris en charge par la sécu!!!!!!!!!!!! Il y a des histoires à n’en plus finir sur le sujet = des conjoints se retrouvant avec des dettes faramineuses de leur femmes décédées dans des conditions d’AT lors de la tournée…. (réa, IRM….).
    De plus, si cet AT engendre une incapacité, encore une fois les Prévoyances prévoient peu ou pas d’indemnités. Imaginons, votre main est broyée dans un accident, IDEL ou IDE c’est fini…. il vous faut une compensation financière jusqu’à la retraite, soyons clair…. Voici donc ce que vous apporte l’AT/MP.
    Vous la trouvez à la CPAM, mais d’autres organismes privés proposent aussi cette assurance (Mutualité du sud ouest….).
    J’espère avoir répondu à votre question. A bientôt!

  2. Le 25 août 2015 à 14:57 nathalie a répondu avec... #

    bonjour !
    je reviens sur ce site car je sais qu’il y a tout ! et la je viens de decouvrir qu’il y a une assurance volontaire accident du travail par la CPAM !!! je n’en ai jamais entendu parle, cela vaut il le cout? est ce que c’est honereux ? apparement cela se calcul sur la base de son CA?
    merci beaucoup d’avance

  3. Le 24 août 2015 à 18:01 cecillio a répondu avec... #

    Bonsoir,
    Le contrat signé l’est entre deux personnes physiques et/ou une société (SCM,SCP)… cela n’est pas le cas ici, chaque idel doit vous faire un contrat de remplacement.

Ajouter votre réponse

hypocondriaque ? moi ?! si ... |
Syndrome de Gitelman |
ZENKYO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le regime pour tous
| Le Blog de la Vasectomie en...
| Le Alix-ton