I/ LES PREMIERS PAS

 

2787005.jpg2787005.jpg2787005.jpg

1/

cpam

Renseignez vous pour savoir si la zone où vous voulez exercez n’est pas sur-dotée.

Si la zone où vous souhaitez vous installer est sous-dotée, quelques dispositions ont été mise en place pour une aide à l’installation dans l’avenant à la convention convention (2010).

2/

 ars-ddas

Allez vous inscrire à la DDASS (ARS : Agence Régionale de Santé) de votre département en tant qu’infirmier libéral (en général sans RDV), prenez quelques documents quand même, n’y allez pas en touriste, le DEI est d’actualité, c’est un peu plus professionnel !

On vous demandera de choisir un statut :

->Remplaçant si vous ne voulez que remplacer, et dans ce cas on vous donnera une autorisation de remplacement ; que vous fournirez à vos collègues. attention cet attestation est valable un an , à renouveller.

-> Mixte : si vous voulez effectuer des remplacements mais également continuer des vacations en clinique ou effectuer de l’interim en même temps. Vous aurez une attestation mixte et une attestation de remplacement.

-> Installé : si vous voulez vous installer à une adresse.

Attention il n’est pas obligatoire dans l’immédiat de louer un cabinet… évidemment les futures dispositions le recommandent ; cependant lorsque vous commencez à peine, n’allez pas vous engouffrez dans une dépense comme celle-ci. Cela peut attendre quelques mois… (Sauf si vous vous installez avec quelqu’un qui a déjà un local)

Néanmoins ; depuis quelques mois, dans certains départements, la CPAM et/l’ARS viendraient voir votre local, ou vous demande un bail; avant de vous donner les autorisations nécessaires pour exercer, se renseigner. (info au 15/01/2012)

Un petit mot sur les disponibilités prises à l’hôpital pour les titulaires, celle-ci a été prise (pour le plus grand nombre) sous des conditions de « raisons personnelles », elle est renouvelable tous les ans, pendant 10 ans. N’oubliez pas la date pour leur envoyer le courrier de renouvellement, au cas où, ils veuillent vous réintégrer…

3/

 oni

Inscrivez vous à lOrdre Infirmier de votre département (c’est obligatoire, depuis le 1/01/2011). Normalement ils doivent vous fournir une attestation, et un caducée. le prix : 75 euros par an (en frais professionnels, j’en parlerai dans un autre chapitre).

Sachez que vous ne pourrez peut être pas être défendu en cas de litige si vous n’avez pas cette attestation car vous « exercerez illégalement la profession », ou tout simplement vous ne pourrez pas vous installez.

Soyons patients, même si l’Ordre a connu « quelques déboires » ces derniers temps (manque de communication et désinformation en tous genres), c’est une jeune organisation qui ne se construira pas en claquant tout simplement les doigts. Et avoir un ordre comme celui-ci pour notre profession est un élément riche, qui aura un grand pouvoir votant, pouvant rassembler tous les professionnels confondus au sein d’une seule et même organisation ; enfin et surtout pouvoir être jugés de nos actes par nos pairs…

Voici un courrier envoyé à la CPAM, comme ça chacun se fera son propre avis, il s’agit des poursuites encourues contre les IDEL non adhérentes à l’ordre et leur possible « déconventionnement » fichier pdf courrier ordre:cpam (novembre 2011)

  4/

cpam Prenez un RDV à la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance maladie) . Vous devrez y présenter quelques documents tels que : -> DEI-> l’attestation ARS (dont on vient de parler)-> l’attestation Ordre Infirmier (si par miracle…)-> les fiches de payes prouvant bien que vous avez déjà effectué 3200 heures en tant que salarié dans un service de soins sur les 6 dernières années (je vous assure que la dame vérifie!)-> Une attestation sécu (la vôtre)-> une carte d’identité (la vôtre aussi)-> un RIB

Attention : il n’est ABSOLUMENT pas obligatoire d’engraisser nos copines les banquières… vous pouvez ouvrir un compte courant normal que vous consacrerez à votre activité (par contre ça c’est OBLIGATOIRE). Ne prenez pas un compte dit « professionnel », cela n’a aucun intérêt.

La CPAM s’occupe de transférer votre dossier à l’URSSAF, qui elle prend RDV avec vous. Attention, c’est là que ça se complique… l’URSSAF c’est pas nos copains, ils sont pas très rigoureux mais par contre ils ne vous loupent pas…

A la CPAM, si vous vous installez, on va vous donner un modèle de tampon, vous commander des Feuilles de soins à votre nom (délai 1 semaine) ainsi qu’une Carte Professionnelle de Santé (délai 2 semaines); que vous installerez dans votre lecteur de carte vitale. On vous parlera aussi de la Nomenclature des actes infirmiers qui régit la cotation des actes infirmiers; ainsi que les cas particuliers de facturation comme la CMU, les AME et les patients ALD ; on en reparlera plus tard.

Dans tous les cas vous signerez une convention avec la CPAM.

I/ LES PREMIERS PAS pdf NGAP source SNIIL

Pour Info, modèle de tampon sur 5 linges, infirmière libérale :

« NOM » « PRENOM »

24 Infirmère Conventionnée

« N° ADELI »

« adresse »

« tel« 

5/

urssaf URSSAF = Union pour le Recouvrement des cotisations de la Sécurité Sociale et des Allocations Familiales

Vous allez devoir créer ce que l’on appelle une liasse CFE, c’est tout un tas de données vous concernant. Mais la première fois que vous avez rendez-vous à l’URSSAF, quelqu’un sera en face de vous ; alors profitez en bien, posez pleins de questions… Ne vous trompez pas dans vos adresses et dans vos coordonnées. Si par malheur, et je dis bien malheur, vous devez changer d’adresse (moi je suis suicidaire, je l’ai fait deux fois en moins d’un an) ; et que vous avez la grande idée de ne pas vouloir vous déplacer à l’URSSAF, ce que je comprends ; ils ont un service internet… mais bon… je vous laisse le choix de gérer et ne prends aucune responsabilités de vos actes.. Enfin, même si vous vous déplacez ils sont complètement à côté de la plaque pour changer des éléments sur votre « liasse »…je me suis longtemps demandé si la liasse n’était pas dans un coffre fort souterrain aux îles Galápagos…

Bref, L’URSSAF vous donne un numéro : le SIRET, qui va être bien utile. C’est votre numéro d’entreprise! (Champagne*)Les 5 derniers chiffres du SIRET changent lorsque vous changez d’adresse de lieu d’exercice (vous comprenez ce qu’il y a plus haut et c’est le SIREN).

Mais l’URSSAF ça sert à quoi? Et bien c’est à eux que l’on paye les charges. Je ne rentrerai pas dans des détails comptables, parce que vous demanderez à la-dame-que-vous-verrez-une-fois-dans-votre-vie!Clairement c’est 30 à 40% de votre chiffre d’affaire (CA). Le calcul se base sur des revenus N-2 (année encours moins 2 ans).

Explications : vous avancez de l’argent pour l’année en cours, de façon trimestrielle,basé sur vos revenus d’il y a deux ans (N-2), c’est l’appel à cotisation. Vous pouvez moduler cette appel à cotisation à tout moment sur le site de l’URSSAF, en leur envoyant un courrier, par exemple lorsque votre bénéfice a baissé d’une année sur l’autre.

En novembre de cette même année il existe la régulation des cotisations ; et là, c’est par rapport à votre déclaration de bénéfices de l’année précédente (donc N-1 ; c’est fort hein?), vous devez régularisez si vous n’avez pas assez payé deux ans auparavant sur l’appel à cotisation (N-2) (sachez qu’il est extrêmement rare que l’URSSAF vous donne de l’argent, croyez moi, alors soyez prudent…). Oui je sais ils sont pas très sympas…

En tout : 4 paiements : Février, Mai, Aout, Novembre (avec régulation)

Si vous ne comprenez rien c’est absolument normal. Relisez plusieurs fois et faites vous un schéma!

L’URSSAF, quand ils vous auront enregistré correctement, si la dame-est-là-et-que-tout-va-bien-dans-les-gentils-ordinateurs (on sent bien qu’ils m’ont traumatisé quand même) ; transmettront vos nouvelles coordonnées aux grandes instances avec des noms barbares. L’INSEE vous enverra un document en ce sens.

6/

  carpimko

La CARPIMKO est la caisse de retraite et maladie obligatoire pour les libéraux. Vous aurez de leurs nouvelles très vite. Certains arrivent à trouver votre adresse rapidement ; comme quoi… En tous les cas, ça ne vous empêche pas de cotiser pour la retraite à titre privé, et c’est même fortement conseillé.

2 appels à cotisation dans l’année : Mars, Septembre basé sur des forfaits au départ.

7/

Les ASSURANCES : Responsabilité Civile et Professionnelle vous ne pouvez pas exercer sans.

 

 

8/

angiil Adhérez à une AGA : Association de Gestion Agréée. Celle-ci permet de ne pas avoir une majoration de 25% des impôts sur le revenu. (vr le chapitre sur les impôts). Moi je suis à l’Angiil. C’est pour les impôts, les questions administratives et c’est mieux…

 

 

9/

logopagesjaunes.png Adhérez à une association de quartier pour vous faire connaître. Et s’inscrire sur les pages jaunes grâce à votre numéro SIRET (pour les installation)

10/

cartedevisite.jpg

Se faire faire des cartes de visites ( pour les installations)

11/

pharmacie.jpg caduceemedecinsansouis.jpg

Allez voir toutes les pharmacies et médecins de votre quartier pour leur distribuer vos cartes. Vous pouvez pousser jusqu’aux kinésithérapeutes,laborastoires, structures types SSIAD…

12/

calculette.png

Faire une comptabilité professionnelle digne de ce nom. On parle de recettes-dépenses, avec Grands Livre de Comptes et Balance de Trésorerie. Il est absolument obligatoire de la faire, ou de la faire faire par un comptable.

Voilà vous pouvez aller travailler, remplacer ou s’installer, ce sont les bases. Vous avez remarqué comme on ne parle pas de patients, ni de gestion de cabinet… ça viendra plus tard.. Et c’est sans doute pour cela qu’il faut avoir un peu d’expérience et savoir gérer son travail dans la pratique sans trop devoir se poser de questions administratives…

Pour ce qui est du matériel, et pour introduire mes prochaines rubriques, mise à part le matériel que vous avez dans votre sacoche pour aller faire vos visites (et dont chacun juge ce dont il a besoin) :

un ordinateur une imprimante scanner du papier, beaucoup de papierdes enveloppes , de toutes les taillesdes timbresdes stylosun téléphone (oui un bon forfait…)une connexion internetun tampondes cartes de visitesdes pochettes, des sous-chemises et un bon sens de l’organisation…

 Si vous décidez de télétransmettre et de faire votre comptabilité seul, vous trouverez ici un site complet sur les différents logiciels existants de gestion et comptabilité infirmière, sous forme de tableau comparatif, personnellement je suis chez Logicmax, logiciel de compta-gestion compatible mac-pc (le seul), et c’est impeccable!Remplaçants : n’oubliez pas qu’il est impératif de faire une comptabilité, car vous remplirez également une 2035!!! Il vous faut donc un logiciel de comptabilité.

Vous avez aussi le choix d’aller voir un organisme qui vous prendra un pourcentage sur votre CA ( en général 5%) pour la gestion du cabinet ; et un comptable pour votre comptabilité. Chacun ses limites et ses envies. Sachez que tout cela est très fastidieux mais absolument faisable. Il ne faut pas se décourager ; juste s’enfermer un mois dans son bureau et se concentrer, ensuite tout roule comme sur des roulettes… et vous serez très fier de vous!



96 commentaires

1 3 4 5
  1. cecillio 15 février

    Bonsoir, excusez-moi, mais je ne vois absolument pas qu’est ce que vous entendez par « plateforme de tiers payant »?? les logiciels de gestion? les AMO, les mutuelles (qu’on ne choisi pas…)?????
    Merci de vous référer aux chapitres existant dans le blog : la gestion, la comptabilité svp (colonne de droite pour les liens).

  2. demoustier 17 février

    bonjour
    je souhaiterai faire les démarches au cas ou je trouverai une remplacante et afin d’etre operationnelle en avance mais est ce possible?
    en effet si je v à la ddass changer mon statut et à la cpam pour me faire enregistrer en tant que remplacante, et que je n’ai pas encore de remplaçante comment sa fonctionne?vais je devoir payer des cotisation sans effectuer de libéral?souvent les ide libérales demande d’etre operationnelles pour remplacer c’est à dire d’avoir fait toutes ses démarches avant.

  3. philippe beziers 4 avril

    Salut chère collègue, en libéral depuis maintenant 6 ans, je fais actuellement ma DPC de 2014 sur: « nomenclature et prescription ».
    Sur le groupe de 14 que nous étions j’ai pu remarquer que cela était le flou artistique pour tout le monde (pour ex certaine prescriptions aucune cotations identique).
    étant donné que c moi qui gère l informatique pour le cabinet, aurais tu des astuces pour ne pas se trompé au moment des cotations?????(autre que la nomenclature car je l’ai sous les yeux)
    J’ai aussi remarqué que mes collègues et moi même faisions des erreurs de cotations involontairement et non volontaire pour voler les caisses de secu contrairement à ce que l’on peut lire dans les médias.
    ayant trouver ton Blog particulièrement riche en info je me suis dit que tu pouvais nous aider.
    Je suis aussi à la recherche de documents sur les toutes nouvelles règlementations concernant l’installation de son cabinet en zone franche.

    merci de me repondre amicalement

  4. cecillio 4 avril

    Bonjour cher collègue!
    Je n’ai pas d’astuces particulières, et je sais que ttes les personnes faisant cette formation en reviennent souvent très chamboulés…. (rires)
    Nous avons une méthode simple avec ma collègue : lorsque les choses sont faciles : injection (ami1), psmt simple (ami2)… pas de pb. Les choses se corcent lorsque plusieurs psmts sont présents, une perfusion, un psmt complexe chez cancéreux… et bien voilà, lorsque nous faisons nos transmissions (par mail; par écrit), celle qui prend en charge le malade la première fois, prend toutes ses coordonnées (secu, tel, adresse…) + description patient, maladie + le soins + « choisit » la cotation = tout le monde devra donc côter de la même manière et personne ne peut dire qu’il ne savait pas… si l’autre (ou les autres) n’est pas d’accord; alors il devra se manifester et expliquer ses motivations.
    Je ne sais pas si je suis claire ; mais nul n’est censé ignoré ce qu a été dit, ou écrit ; c’est une solution pour que tout le monde fasse la même chose…
    Pour ce qui est de l’installation en zone franche, je ne maîtrise pas du tout le sujet alors je préfère te donner deux infos : le site ameli.fr et le site d’une collègue Christine : easycomptaidel.fr, elle y met à disposition un guide d’installation où la zone franche est très bien décrite et expliquée.
    Bon courage! et dites nous si vous trouvez d’autres méthodes.

  5. didine 14 avril

    Bonjour !
    alors tout d’abord félicitation pour ce site et les supers infos qu’on y trouve, en ce qui me concerne je fais des remplas en libéral depuis 6 mois, ça se passe bien,
    on me propose le rachat de patientèle dans un cabinet mais j’hésite, l’investissement financier me fais peur, tout est flou en ce qui concerne le rachat de patientele… l’investissement en ce qui concerne le temps passé a regler l’administratif et le reste m’est inconnu car en tant que remplacante je ne passe pas bcp de temps dans la paperasse pour le moment,
    la vie de famille, le reste,
    tout avis ou infos sont bons a prendre, alors j’attends des news
    merci

  6. cecillio 15 avril

    Bonjour,
    La décision d’un rachat de patientèle est très personnelle. Je ne connais pas ton caractère, la tournée que tu voudrais acheter, ni à quel prix… Oui, il faut bien sûr faire de la paperasse, après cela fait parti du métier. si tu as déjà une vie de famille, tu es organisée et tout fonctionne, il n’y a pas grand chose de plus à dire, c’est pas si sorcier… Les seuls conseils que je pourrais te donner ce serait : attention au prix d’achat : est-il cohérent? comment est la tournée/les clients? comment sont les futurs associé(e)s : caractère/travail…?

  7. le bras peyrane sabine 20 avril

    Bonjour,
    Je suis idel remplaçante et je voudrais savoir si il est possible d’apparaître dans les pages blanches (voir jaunes) avec le statuts d’infirmière remplaçante?
    Merçi d’avance pour votre réponse

  8. cecillio 21 avril

    Bonsoir,
    En général, lorsqu’on veut apparaître dans le botin en tant que « professionnel », c’est dans les pages jaunes. Si vous avez envie de vous y mettre en tant que remplaçante, vous le pouvez, cependant quel est l’intérêt? Si des patients vous appellent pour des soins, qu’allez vous leur dire? Vous allez envoyer les soins sur quelle tournée que vous remplacez?… Si c’est pour se faire connaître d’autres professionnels pour trouver des remplas, les solutions sont ailleurs : sites internet sthetonet, idel libérales… J’espère avoir répondu à votre questionnement. Bonne soirée

  9. daniele brun 23 avril

    bonjour,
    je vais être en retraite hospitalière dans 3 mois, je prévois exercer en remplacement libéral ( rétrocession d’honoraires )sur un cabinet, vacances et occasionnel, moins d’un mi-temps.et cela pendant 2 ou 3 ans.
    la CARPIMKO est-elle obligatoire ?
    a votre avis, quel est le revenu minimum nécessaire ( pour ne pas travailler à perte compte tenu des charges obligatoires )
    merci si vous pouvez m’éclairer

  10. cecillio 23 avril

    Bonjour,
    La CARPIMKO est comme son nom l’indique une caisse de retraite obligatoire pour les libéraux, elle est donc obligatoire. Vous ne trouverez pas de profession, même libérale quelle qu’elle soit où un régime de retraite n’est pas obligatoire (même si c’est un « petit » régime), sinon, cela s’appelle, bosser au « black », c’est la législation française.
    Il n’y a pas de revenu minimum, sachant que vous payez des cotisations en fonction de ce que vous gagnez (40% environ). Même si les premières années les cotisations sont forfaitaires vous pouvez toujours demander des modulations en fonction de votre CA. Vos cotisations sont calculées et régulées sur N-2ans (vous avancez seulement sur l’année en cours), ça veut dire que si vous travaillez 2 ans en libéral, vous allez payer pendant 4 ans des cotisations même quand vous arrêterez de bosser. Il faut donc bien « calculer+prévoir » et voir si c’est avantageux pour vous d’être en retraite hospitalière et de continuer à travailler pour payer encore dans 4 ou 5 ans… J’espère avoir répondu à vos questions. bon courage!
    J’espère avoir pu vous éclairer. Bon courage à vous!

  11. guillot nadege 1 octobre

    Bonjour :)

    Excusez moi de vous déranger, je me permets de venir vers vous car j’ai lu que vous aviez changé de cabinet et de département deux fois en un an (vous devez être rodée)…et je ne trouve pas vraiment la marche à suivre sur ce forum pour faire ce changement sereinement (pleins d’infos mais chronologiquement je suis perdue)

    je suis orthophoniste, alors la démarche est très similaire

    Qui faut il prévenir en premier ? la CPAM du département actuel?
    et pour l’URSSAF comment avez vous fait? après l’ARS ou avant ? via le formulaire de déclaration de changement ou directement chez eux de visu ???

    Je vous serai plus que reconnaissante si vous pouviez m’éclairer des différentes étapes :)

    merci mille fois d’avance et très belle journée à vous

    Nadège GUILLOT

  12. cecillio 1 octobre

    Je vous ai répondu au même message par contact privé (?)
    Suivez l’ordre indiquez ci-dessus
    1/ars
    2/capm
    3/urssaf

  13. Solalie 15 octobre

    Bonjour, je suis remplaçante depuis 2 ans et souhaite faire une demande d’installation afin de passer collaboratrice dans le cabinet où je fais ces rempla depuis 2012. Il m’est conseillé de faire faire des courriers-attestations aux patients et médecins qui sont d’accord pour appuyer ma demande. Savais vous quel type de courrier il s’agit de faire ? Sous quelle forme ? Etes vous passé par cette étape ? Merci !

  14. cecillio 15 octobre

    Pas besoin de courrier ou quoi que ce soit de ce genre, qui vous a conseiller cela? Au bout de deux ans d’exercice au sein d’un cabinet A TEMPS COMPLET vous devenez « collaborateur de faits ». Il n’y a pas de demande à faire auprès de vos collègues. Une simple discussion devrait suffire ; à moins que vous ayez des demandes extravagantes… :-)

  15. Fanny 23 octobre

    Bonjour,

    Je où habite m’installer en libéral avec une collègue. Nous recherchons actuellement un local et n’avons donc pas d’adresse pro pour le moment.
    Je voulais m’inscrire à l’ordre ce jour mais sur le formulaire d’inscription en libérale il faut évidemment donner l’adresse du cabinet.
    Dois-je attendre d’avoir loué ce local pour pouvoir m’inscrire?
    Merci;)!

  16. cecillio 23 octobre

    non, vous vous inscrivez à l’ordre avec votre adresse et changerez d’adresse plus tard comme pour toutes les autres instances.
    bonne installation!

1 3 4 5

Laisser un commentaire

hypocondriaque ? moi ?! si ... |
Syndrome de Gitelman |
ZENKYO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le regime pour tous
| Le Blog de la Vasectomie en...
| Le Alix-ton