MES ARTICLES

ecrire-un-article

 

 

 Vous retrouverez mes articles publiés sur la plateforme http://mes-debuts-idel.fr :

JANVIER 2017 AT/MP 

MARS 2017 LES FORMATIONS PRO IDEL

MAI 2017 IDEL ET MATERNITE

SEPTEMBRE 2017 O CIEL MON ORDRE

DECEMBRE 2017 DONNEZ MOI MES SOUS

AVRIL 2018 SE FEDERER?

JUILLET 2018 DEMAIN J’ARRETE

SEPTEMBRE 2018 LE LIBERAL, CE TRAVAIL D’EQUIPE

OCTOBRE 2018 RAPPEL SUR LA VAG PAR LES IDELS

NOVEMBRE 2018 RGPD KESAKO?

DECEMBRE 2018 LA VOITURE FORFAIT ET REEL

JANVER 2019 LE MICRO BNC

MARS 2019 PRESCRIPTION QUI QUOI OU COMMENT

 

(à venir : « lynchage 2.0, « comment choisir mon véhicule…)

 

6 Commentaires

  1. cecillio

    3 juin, 2019 à 7:23

    Pour s’en sortir nous financièrement (surtout si la réforme des retraites passe et donc le pvmt passera de 16 à 28% pour le régime de base de la Carpimko) : ne plus prendre de soins de nursings.
    Pour les patients : je ne sais pas… les diriger vers des Ssiad? En tous cas la prise en charge ne sera plus la même non…

  2. Jean-Nicolas

    3 juin, 2019 à 7:09

    Pour s’en sortir, rendre efficacement service aux patients, quelle est votre solution/préconisation?

  3. cecillio

    2 juin, 2019 à 18:17

    Oui tout à fait. Ce ne sont pas que les infirmiers non syndiqués qui vont devoir faire les BSI mais bien tous les infirmiers conventionnés…

  4. Jean-Nicolas

    2 juin, 2019 à 17:40

    Bonjour,

    J’ai lu avec effarement votre résumé de la modification de l’avenant de l’article VI. La SNIIL et la FNI l’ont signé, cela veut dire que le BSI va remplacer définitivement la DSI? Que tous les IDELS de France qui travaillent sur une patientèle de nursing vont perdre de l’argent? Que la majorité qui n’est pas syndiquée va devoir accepter et travailler selon les accords trouvés entre des syndicats non-représentatifs et la CNAM? On prévient maintenant nos patients grabatères qu’en 2022 on ne pourra s’occuper d’eux que la matin, vu que personne ne voudra plus travailler gratuitement?

  5. cecillio

    12 octobre, 2018 à 12:56

    Bonjour Pascal,

    Oui il est obligatoire de posséder un dossier de soins personnalisé pour chaque patient, selon la loi du code de santé publique : L’article R. 4311-3 CSP : » dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier est chargé de la conception, de l’utilisation et de la gestion du dossier de soins infirmier ».
    L’article R. 4312-35 CSP énonce pour sa part que « l’infirmier établit pour chaque patient un dossier de soins infirmiers concernant les éléments pertinents et actualisés relatifs à la prise en charge et au suivi ».

    Voici un document très intéressant qui peut vous aider avec des indication pourquoi/comment… : https://www.urps-infirmiere-paca.fr/exercice-liberal/dossier-de-soins-partage/

    Vous pouvez faire noter aux autres intervenants dans une partie « transmissions » leurs interventions si cela concerne les soins de la personne soignée et prise en charge, mais en général les auxiliaires de vie ont leur propres documents.

    En ce qui concerne la traçabilité, il s’agit de vos documents personnels, vous devez donc les conserver pour une durée, il me semble, de 10 ans.

    Espérant avoir répondu à vos questions, n’hésitez pas!

  6. Pascal

    12 octobre, 2018 à 11:20

    Bonjour, j’aurais quelques questions concernant le dossier de soins relatif à l’activité libérale :
    - Est-il obligatoire ?
    - Comment se déroule l’archivage ? Qui l’archive ? Combien de temps ?
    - Si des intervenants travaillent également auprès du patient (ex : kiné, AS à domicile, auxiliaire de vie…), peuvent-elles écrire également sur le dossier de soins ?
    Merci

Laisser un commentaire